William Russell Enoch (1924 – 2024)

C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre le décès de l’acteur William Russell à l’âge de 99 ans. L’acteur a incarné l’un des tout premiers compagnons de la série, Ian Chesterton, le professeur de science de Susan Foreman. C’est avec lui et Barbara Wright, incarné par Jacqueline Hill, que les téléspectateur ont découvert le Docteur et sa mystérieuse boite bleue. Ian Chesterton reste dans la série pendant deux saisons, revenant sur Terre avec Barbara dans le dernier épisode de The Chase après 78 épisodes. Ian Chesterton (William Russell), Le Docteur (William Hartnell), Barbara Wright (Jacqueline Hill), Suzanne Foreman (Carole Ann Ford) Née le 19 novembre 1924 William Russell Enoch, il fait sa première apparition à la télévision en 1952 dans le film Gift Horse réalisé en direct sur la BBC. Il connait son premier succès dans la série Les aventures de Sir Lancelot diffusé à partir de 1956 sur ITV. Il y incarne le rôle principal, Sir Lancelot. Au cinéma, William Russell apparaît dans quelques films tel que L’homme qui n’a jamais existé (1956), La grande évasion (1963), Superman (1978), la Terreur des Morts-vivants (1978) ou encore La mort en direct (1980). Outre Doctor Who, il fait également de nombreuses apparitions à la télévision, notamment dans Dr. Finlay’s Casebook (1967), Father Brown (1974), Whodunnit? (1974), Van Der Valk (1977), Les Professionnels (1980), La Vipère Noir (1983). Il interprète pendant 46 épisodes le personnage de Ted Sullivan dans le soap opéra de ITV Coronation Street à partir de 1992. Il reprend le rôle de Ian Chesterton chez Big Finish pour plusieurs collections dont Doctor Who : The Companion Chronicle, Doctor Who : The Lost Stories et Doctor Who : The Early Adventures. Il fait également une apparition en agent de sécurité du Television Centrer dans le docufiction An Adventure in Space and Time en 2013.  Enfin, il fait une courte apparition dans la deuxième série en 2022 lors de l’épisode Le Pouvoir du Docteur. Cette apparition lui permet d’obtenir un record du Guinness Book pour le plus long écart entre deux apparitions dans la même série.

Gallicast N°202 – 7B – Mindwarp

Le Valeyard a une nouvelle preuve à montrer lors du procès du Docteur: la toute dernière aventure qu’il a vécu juste avant d’être extrait du temps. Peri et lui s’était retrouvé sur Thoros Beta, la planète de Sil, et découvrent des expériences terrifiantes de transplantation de cerveaux qui ont pour but d’augmenter le temps de vie du chef de Sil, Kiv. Alors que le Docteur est manipulé, Peri s’allie avec le roi barbare Yrcanos et les esclaves de la planète pour se libérer du joug des Mentors…

Gallilive – 1×03 Boum

Retrouvez-nous en direct dès maintenant pour parler de Boum, le 3éme épisode de la saison 1 de la période Ncuti Gatwa et surtout le retour de Steven Moffat à l’écriture depuis la saison 10. N’hésitez pas à vous abonner pour ne pas rater nos prochains Live ! https://www.youtube.com/watch?v=ObJsr8Royxk

Millie Gibson répond à 15 questions

Doctor Who est de retour depuis le 11 mai sur BBC One et Disney+! À cette occasion, le site officiel a posé quelques questions au compagnon de voyage du Docteur, Ruby Sunday alias Millie Gibson. Cette interview a été traduite de l’anglais et est disponible dans sa version originale sur le site www.doctorwho.tv Retrouvez les deux premiers épisodes de la saison 1 depuis le 11 mai sur Disney+ ! Quels souvenirs gardez-vous du visionnage du spécial Noël, le premier épisode de Doctor Who dans lequel vous êtes apparue ? Tout cela est un peu flou. J’adore la cuisine de mon père et je me souviens que le jour de Noël, nous étions tous assis pour la manger. Mais je me disais : « Je ne peux pas manger la nourriture de mon père » parce que j’étais tellement nerveuse. Mais j’étais avec toute ma famille proche dans une bulle très protégée, donc je me sentais en sécurité. Ils nous ont tous beaucoup soutenus, mais en même temps, ils n’en ont pas fait une grosse affaire. Il a fallu un certain temps pour s’habituer au fait que c’était diffusé dans le monde entier. Mais dès que c’est arrivé, j’ai eu l’impression que c’était juste nous qui le regardions dans mon salon. Ce n’était pas le reste du monde non plus ! Qu’avez-vous ressenti lorsque la réaction à l’épisode de Noël a été si universellement positive ? Nous étions absolument aux anges. Le spectacle offre tellement d’espoir aux gens. Je pense que les gens ont vraiment apprécié l’épisode de Noël et en ont ri, et c’était tout ce que nous aurions pu demander. J’étais en ébullition ! Pourquoi pensez-vous que Doctor Who a un effet si positif sur les gens ? C’est un spectacle de réconfort. Quand je suis triste, je regarde toujours mes émissions de réconfort. Doctor Who vous remonte le moral. C’est un peu comme si je pouvais me déconnecter de tout ce qui me dérange pendant un moment. Avez-vous l’impression que Doctor Who a également un attrait intergénérationnel ? Oui. C’est ce qui est si adorable là-dedans. Et je pense que c’est ce qui rassemble les gens, surtout quand c’est l’épisode de Noël car les familles peuvent toutes s’identifier à cette série. Les gens pensent : « Nous devrions regarder le nouveau spécial Noël de Doctor Who parce que c’est tellement Noël. » C’est aussi ce qui m’a attiré le jour de Noël. Comment décririez-vous Ruby ? C’est une véritable boule de feu ! Elle a soif d’aventure. Elle est charismatique. C’est une personne du genre verre à moitié plein. Elle est juste très positive, je pense qu’elle est tout simplement adorable. Je la regarde et je pense : « Oui, je suis d’accord avec Ruby. Elle a raison. Tout ira bien. » Je pense que c’est agréable à voir. Aimez-vous travailler avec Ncuti? Absolument. L’énergie est comme un match de tennis. Ruby dit une chose et le Docteur en dit une autre, et c’est comme, bam, bam, bam, bam, bam. C’est tellement amusant de jouer. À la fin de chaque journée, nous étions épuisés parce que nous utilisions tellement d’énergie. Mais en même temps, on trouvait toujours un peu de scènes où on pouvait respirer, et ce serait un peu émouvant et brut. C’est une dynamique tellement agréable à regarder et à jouer. Certaines des aventures et des situations dans lesquelles ils se trouvent sont vraiment drôles. Chaque fois que vous pensez : « Oh mon Dieu, comment vont-ils s’en sortir ? » ils utiliseront leur humour, leur charme et leur étincelle. J’espère donc que les gens apprendront à les connaître, tomberont amoureux d’eux et s’amuseront de leurs voyages en cours de route. Pourquoi la relation entre le Docteur et son compagnon est-elle si vitale pour la série ? Le lien entre le Docteur et son compagnon doit être là car ils se battent chaque jour pour leur vie ensemble alors qu’ils parcourent l’univers. Ils doivent avoir confiance l’un dans l’autre. Ils sont liés pour toujours. Je pense que le Docteur est très protecteur envers Ruby. Mais il y a un certain amour entre chaque duo ayantc participé à la série. C’est beau. Allons-nous regarder certains épisodes derrière le canapé ? Absolument. Il y a une scène, qui se trouve dans la bande-annonce, où nous fuyons un monstre. Je pensais vraiment : « Oh mon Dieu, quand vont-ils dire « coupez » ? » C’était terrifiant. En grandissant, aviez-vous peur des monstres ? Certainement. Je me souviens que quand j’avais environ sept ans, ma mère m’a emmené au Doctor Who Experience. C’étaient les Weeping Angels et des monstres comme ça. Je transpirais littéralement, terrifiée. Ma mère disait : « N’est-ce pas génial ? Et j’ai répondu : « Non, c’est absolument terrifiant ! » Étiez-vous fan de la série lorsque vous étiez enfant ? Oui. C’était une émission que mon père et moi regardions toujours ensemble. Je disais : « C’est samedi soir, et Doctor Who passe – peu importe sortir avec des amis ! » J’étais de l’ère Matt Smith. C’est pour ça que je suis si accro aux Weeping Angels. Lorsque vous trouvez un Docteur, il devient immédiatement « votre » Docteur. Alors maintenant, ce sera Ncuti, évidemment. Qu’est-ce qui distingue l’écriture de Russell ? C’est juste magique. Lorsque vous lisez les scripts, il écrit d’une manière si parfaitement détaillée que vous pouvez voir exactement comment il veut que cela se passe. C’est comme lorsque vous lisez un livre, vous pouvez imaginer à quoi ressemble le personnage. C’est la même chose avec les scripts de Russell. Son dialogue ne fait que renforcer votre jeu d’acteur. Cela aide tellement. C’est vraiment spécial. Il a rendu mon travail beaucoup plus facile parce que son écriture est si belle et si facile à donner vie. Appréciez-vous toute l’attention des fans ? C’est vraiment surréaliste. La passion des fans est phénoménale. Je suis tagué dans de nombreuses tenues de cosplay Ruby. Nous sommes très honorés d’avoir une base de

Le podcast officiel Doctor Who se régénère

Le podcast officiel de la série est de retour et avec une toute nouvelle équipe. Démarré avec les épisodes des 60 ans, le Podcast Doctor Who Officiel est une émission nous proposant du contenu exclusif autour de chaque épisodes de cette nouvelle saison. Pour les 60 ans, le podcast était présenté par Christel Dee, Tyrell Charles et Juno Dawson. Mais pour cette nouvelle saison, nous avons le droits à un nouveau décors ainsi que deux nouveaux présentateurs, L’animatrice radio Nadia Jae et le comédien et influenceur Shabaz Ali. Pour chaque épisodes, ils seront accompagné d’un ou de plusieurs invités. Nadia JaeAnimatrice radio BBC Radio1 Xtra « Je suis très honorée de présenter le podcast de l’une des plus grandes émissions de ce pays et d’ailleurs. Doctor Who est un nom que vous connaissez que vous soyez un Whovian ou un Newvian ! Je suis tellement excité que les nouveaux et anciens fans voient cette incroyable régénération du Docteur avec Ncuti et Millie nous emmenant dans un voyage comme jamais auparavant. Nous entrons dans le Whoniverse ! » Shabaz AliComédien / Influenceur TikTok « Je suis un grand fan de Doctor Who – je regarde la série depuis des années, donc pouvoir présenter le podcast officiel est un rêve devenu réalité. Nous explorerons tous les recoins du Whoniverse, en regardant les épisodes semaine après semaine, avec des invités spéciaux et du contenu exclusif. J’ai hâte de commencer ! » Le premier épisode est déjà disponible et reviens sur les deux premiers épisodes de la saison 1 : 1×01 – Les bébés de l’espace et 1×02 – L’accord du Diable. Nadia Jae et Shabaz Ali sont rejoints par deux invités, l’auteurice Jamie Windust et le danseur professionnel et chorégraphe Johannes Radebe. https://www.youtube.com/watch?v=M7oPQRSvMvc Le Podcast Doctor Who Officiel est disponible sur Youtube, Apple Podcast, BBC Sounds, Spotify et Amazon Music

Le Docteur, Ncuti Gatwa, répond à 20 questions

Doctor Who est de retour le 11 mai sur BBC One et Disney+! À cette occasion, le site officiel a posé quelques questions au nouveau Docteur, Ncuti Gatwa. Dans ces 20 questions, nous en apprenons plus sur sa réaction lorsqu’il a appris qu’il avait été choisis pour jouer le 15ème Docteur ou encore sur son interprétation. Cette interview a été traduite de l’anglais et est disponible dans sa version originale sur le site www.doctorwho.tv Retrouvez les deux premiers épisodes de la saison 1 le 11 mai sur Disney+ à partir de 1h00 du matin (heure française). 1. Comment avez-vous réagi lorsque vous avez appris que vous aviez décroché le rôle du Docteur ? Mon agent m’a appelé pour me dire que j’avais ce rôle au moment où j’entrais chez le coiffeur. Je pense que j’ai été paralysé par le poids de 60 ans d’histoire. Pas de pression! J’étais très, très dépassé. Mais j’avais l’impression d’être tombé sur un trésor. 2. Avez-vous compris à ce moment-là à quel point le Whoniverse est massif ? Non! Je me sens assez bête de ne pas avoir compris l’ampleur de la situation au préalable. Mais une fois que je suis entré dans cet univers, j’ai réalisé à quel point il était immense. Je me suis dit : « Eh bien, bien sûr, c’est Doctor Who ! » J’ai tout de suite compris pourquoi c’est une série que nous connaissons et aimons tous. Cela vous coupe le souffle, à quel point la portée du spectacle est étendue. Vous adhérez au fandom. Les fans font de la série ce qu’elle est. Ils sont le personnage final. 3. Il y a un réel engouement autour de cette nouvelle série ? Parlez-en. Absolument. C’est vraiment sympa d’avoir ce buzz autour de Doctor Who. C’est un spectacle formidable et je me sens très chanceux d’avoir le relais pour une série aussi incroyable. C’est une période vraiment excitante. 4. Les autres  Docteurs vous ont-ils donné des conseils sur le rôle ? Oui. Ils ont été incroyables, tellement solidaires. J’ai croisé Matt Smith lors d’une soirée avant de pouvoir l’annoncer à qui que ce soit. Je lui ai dit que je suivais ses traces et il n’avait aucune idée de ce dont je parlais. Mais quand cela a été annoncé, il m’a envoyé un texto : « Aah, maintenant je comprends ! » Il était si adorable. Il m’a dit : « Prend tout cela tranquillement. Si jamais tu as besoin de conseils, voici mon numéro, envoie-moi un SMS. » Maintenant que je joue ce rôle, je comprends ce qu’ils veulent dire. Jouer ce rôle n’est pas quelque chose que quiconque peut comprendre. Je suis très reconnaissant pour leur soutien. 5. Il n’y a qu’un peu plus d’une douzaine de personnes dans l’histoire qui ont joué le Docteur. C’est donc un club extraordinaire et exclusif auquel appartenir, n’est-ce pas ? C’est ahurissant ! Ils ont tous été de grands acteurs et, grâce à leurs performances, ils m’ont également informé et soutenu car ils ont donné de nombreuses interprétations déterminantes du personnage. J’ai pu choisir parmi les choses qu’ils faisaient et les intégrer à mon interprétation. 6. Où avez-vous regardé le spécial Noël ? J’ai passé Noël à Londres. Mes amis sont venus et nous avons mangé de la dinde et regardé l’épisode ensemble. Je l’ai regardé derrière mes mains. Je voulais le regarder derrière le canapé parce que je trouve ça tellement dingue de me voir à l’écran. Mais mes amis ont réussi à m’en sortir ! 7. Quelle a été la réponse de vos amis ? Ils ont adoré! Ils ont vu ce que nous essayons de faire. C’est la série que nous connaissons et aimons, mais c’est aussi une toute nouvelle série. Russell s’en est vraiment emparé et l’a poussé à devenir une série qui peut désormais rivaliser avec n’importe quelle énorme franchise. Nous avons tellement de concurrence en termes de science-fiction et de fantasy, mais Russell l’a amené dans une arène où il peut vraiment rivaliser. Mais elle conserve aussi le charme britannique que nous adorons tous. C’était vraiment agréable de savoir que cela se manifestait également. 8. Pouvez-vous nous parler de certains des monstres que le Docteur rencontrera dans la nouvelle série ? Le cerveau de Russell a réussi à créer un tout nouveau niveau de monstre vraiment terrifiant ! Dans le premier épisode, par exemple, le monstre est tellement effrayant. Quand j’en ai entendu parler, je me suis dit : « Oh, c’est un joli monstre de début de série pour avertir le public de ce qui va arriver. C’est au même niveau d’effroi que le Roi Gobelin. » Mais ensuite j’ai vu le costume lui-même et il est absolument terrifiant. J’étais tellement choqué! Nous sommes certainement sur la bonne voie pour qu’une toute nouvelle génération d’enfants se cache derrière le canapé ! 9. Pouvez-vous teaser des intrigues majeures ? Ce que je peux dire, c’est que Russell est passé maître dans l’art de créer un monde complexe. Et il le fait déjà. Cela va donc être vraiment excitant pour les fans de reconstituer le puzzle. 10. Avez-vous un moment préféré de la série ? Je dirais que Rogue était mon épisode préféré. Millie et moi nous sommes bien amusés. Le Docteur et Ruby sont très excités à l’idée d’aller à l’époque de la Régence, et Millie et moi avions des sentiments très similaires. Nous étions enthousiasmés par nos costumes qui étaient incroyables. Et c’était aussi incroyable de travailler avec Jonathan Groff. C’est un acteur incroyable. Il apporte une telle gravité à l’épisode. 11. Y a-t-il un thème principal dans cette série ? Oui, c’est à voir avec la famille. Le mystère de Ruby Sunday est le thème dominant de cette saison. Nous avons vu dans le spécial de Noël que le Docteur et Ruby se lient du fait qu’ils sont tous deux orphelins, ils sont des enfants trouvés. 12. Quelles sont les principales caractéristiques de votre Docteur ? Je le décrirais comme un peu effronté et confiant, mais il a

Death in the Stars, une enquête de Mel Bush

Après sa courte apparition dans l’épisode Le Fabricant de jouet, Melanie Bush, interprétée par Bonnie Langford, est de retour en livre. L’aventure se déroule dans son passé, alors qu’elle accompagne encore le bandit de grand chemin Sabalom Glitz. Cette nouvelle aventure a été écrit par Bonnie Langford et Jacqueline Rayner et est prévue pour le mois d’août en version papier mais aussi en audiobook lu par l’actrice. Lorsque Sabalom Glitz, partenaire commercial de la jeune Mel, se lance dans un autre plan pour « devenir riche rapidement », cela marque le début d’un épique « Murder-Mystery » dans l’espace. Après avoir échappé de justesse aux pièges d’un culte galactique meurtrier, Mel part à la recherche d’autres survivants dans un cimetière de vaisseaux spatiaux à proximité, tandis que Glitz cherche à remplir ses poches. Mais la découverte d’un vaisseau spatial avec son équipage en animation suspendue et d’incroyables secrets à bord laisse le duo coincés et sans issues. Mel fait revivre l’équipage – et puis les meurtres commencent. Des meurtres qui ne peuvent avoir été commis par aucun des membres de l’équipage. En fait, il n’y a que deux suspects réalistes : Glitz et Mel eux-mêmes… > Commander sur amazon.co.uk> Commander sur amazon.fr

Gallifrance est une association Loi 1901. Doctor Who et TARDIS sont des marques déposées appartenant à la © BBC 1963 – 2023 . Aucune violation de ce droits n’est implicite ou intentionnelle.

Informations

Aller au contenu principal